• L'Equipe Aragon de l'ITEM est heureuse d'accueillir

     

    Madame la Professeure Julia KRISTEVA

    écrivain, linguiste et psychanalyste

    lors de son séminaire du samedi 2 avril 2022.

     

    Auteur d'un récent Dostoïevski Face à la mort ou le sexe hanté du langage (2021), Julia Kristeva

    a aussi écrit sur Aragon dans Sens et non-sens de la révolte, pouvoir et limite de la psychanalyse (Fayard, 1996).

     

    La matinée (9h45-12h30) sera consacrée à deux conférences:

    1. Luc Vigier: "L'infini, l'interminé, l'inachevé chez Aragon."

    2. Daniel Bougnoux: "Aragon carnavalesque"

     

    L'après-midi (14h-17h) donnera la parole à Madame Julia Kristeva

    1. Introduction et présentation: Jean-François Rabain.

    2. Conférence de Madame Julia Kristeva

    3. Débats animés par Jean-François Rabain et Daniel Bougnoux.

     

    LIEU: SALLE DE CONFERENCE

    46 RUE D'ULM

    75000 PARIS

     

    Merci de m'indiquer votre présence d'un simple mail.

     

    Bien cordialement

    Luc Vigier

     

    Présentation des intervenants

     

    Julia KRISTEVA:

     

    Née en Bulgarie, travaille et vit en France depuis 1966. Elle est écrivain, psychanalyste, professeure émérite à l’Université de Paris et membre titulaire et formateur de la Société Psychanalytique de Paris. Docteur Honoris Causa de nombreuses universités aux États-Unis, au Canada et en Europe où elle enseigne régulièrement. Grand officier de la Légion d’Honneur (2020), Commandeur de l'Ordre du Mérite (2011), première lauréate en décembre 2004 du Prix Holberg (créé par le gouvernement de Norvège pour remédier à l'absence des sciences humaines dans le palmarès du Nobel), elle a obtenu le Prix Hannah Arendt en décembre 2006 et le prix Vaclav Havel en 2008. Elle est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, parmi lesquels : La Révolution du langage poétique, Histoires d’amour, Pouvoirs de l'horreur (essai sur l'abjection), Soleil noir (dépression et mélancolie), Le Temps sensible (Proust et l’expérience littéraire), la trilogie Le génie féminin : Hannah Arendt, Mélanie Klein et Colette, La Haine et le Pardon, Cet incroyable besoin de croire, Pulsions du temps, Du mariage considéré comme un des beaux-arts (avec Philippe Sollers), ainsi que des romans dont Les Samouraïs, Meurtre à Byzance, Thérèse mon amour, L'Horloge enchantée. Dostoïevski dans la collection "les auteurs de ma vie" chez Buchet-Chastel et Dostoïevski, face à la mort ou le sexe hanté du langage (Fayard, octobre 2021) sont ses derniers ouvrages . Son œuvre est entièrement traduite en anglais, et la plupart de ses livres sont disponibles dans les grandes langues du monde.

     

    Daniel BOUGNOUX

     

    Ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1965 Lettres)1, Daniel Bougnoux est professeur émérite de l'Université Stendhal de Grenoble.Il est spécialiste de Louis Aragon, auquel il a consacré de nombreux travaux : il a notamment dirigé les Oeuvres romanesques complètes d’Aragon dans la Bibliothèque de la Pléiade. Il a par ailleurs créé la revue littéraire Silex2, qu'il a dirigée de 1976 à 1985. Il se spécialise ensuite, aux côtés de Régis Debray, dans l'étude de la médiologie, collaborant aux Cahiers de médiologie, ainsi qu'aux revues Médium et local-contemporain.

     

    Il publiera au printemps un essai sur Woody Allen.

     

    Jean-François RABAIN:

    Pedo-psychiatre et psychanalyste. Directeur de psychodrame à La Salpétrière (Paris XIIIe). Ancien membre de la Societé Psychanalytique de Paris, ancien membre de la rédaction de la Revue Française de psychanalyse. Membre de l’APRES (Association pour l’Etude et le Recherche sur le Surréalisme. Co-auteur de nombreux ouvrages sur la psychanalyse et d’articles sur le surréalisme notamment dans la Revue Française de psychanalyse et Mélusine. Auteur d’un film avec Fabrice Maze sur Virginia Tentindo.

     

    Luc VIGIER:

     

    Maître de conférences à l'Université de Poitiers. Spécialiste de Louis Aragon auquel il a consacré sa thèse, de nombreux colloques, séminaires et articles, il est directeur de l'Équipe Aragon de l'Institut des Textes et manuscrits (CNRS). Il a coordonné un numéro de la revue Genesis sur Aragon (n°50, 2020) et co-dirigé le premier numéro de revue consacrée à la génétique de la bande dessinée (Genesis, n°43, 2016). Il dirige les Cahiers Aragon aux Editions Les Cahiers. A paraître au printemps 2022: colloque Philippe Le Guillou aux Cahiers de la NRF. 

     


    votre commentaire
  • M. Aurélien d'Avout soutiendra le lundi 16 novembre 2016 à 14 h,
    sa thèse de littérature française intitulée :

    Le territoire recomposé. Conscience géographique et expériences de l'espace dans les récits de la France défaite (1940). 

    Le jury comprendra : 
    Mmes Marie-Hélène Boblet, Nathalie Piégay, Françoise Simonet-Tenant (directrice) ; MM. Jean-Louis Jeannelle (co-directeur), Jean-Yves Laurichesse, Pascal Ory.


    Résumé :

    Cette thèse porte sur les représentations spatiales du territoire français que les récits de la débâcle et de l’exode tout à la fois révèlent, mettent en forme et reconfigurent. Elle vise à considérer la poétique du récit de guerre sous un angle géographique ainsi qu’à élargir le champ de la géographie littéraire vers de nouveaux terrains historiques et méthodologiques. Le corpus, mixte, comprend à la fois des textes de fiction (Aragon, Gracq, Merle, Némirovsky, Robbe-Grillet, Simon, Vialatte), des témoignages (Saint-Exupéry, Sartre, Werth), des Mémoires (de Gaulle) et des essais historiques (Marc Bloch).

                La première partie montre de quelle manière les récits font apparaître la France comme une fiction de territoire. Elle explore également les différentes modalités de perception de l’espace au cours de la traversée du pays. La zone de guerre se caractérise par son ambivalence tandis que l’appréhension du temps est elle-même altérée. 

    L’enseignement de la géographie de la France sous la Troisième République, dont les écrivains sont imprégnés, se fonde sur un paradigme présentant le territoire français comme une totalité cohérente et harmonieuse. La perte de « conscience géographique » éprouvée par les individus au cours de mai-juin 1940, ainsi que la manière dont les œuvres littéraires en rendent compte, bouleversent une telle représentation idéalisée. 

    On s’intéresse enfin aux logiques de recomposition de l’espace national. De nombreux auteurs réagissent à l’effondrement de la France en élaborant une « patrie intérieure » de substitution. Les récits plus tardifs réagencentquant à eux les dynamiques spatiales du conflit, jusqu’à en influencer la mémoire collective.

     

     

    Si vous souhaitez assister à l'événement, qui aura lieu en ligne, n'hésitez pas à contacter Aurélien d'Avout à l'adresse suivante (davout.aurelien@gmail.com) pour qu'il vous transmette le lien de connexion.


    votre commentaire
  • Si la pandémie actuelle le permet nous devrions pouvoir (sous réserves donc) présenter le numéro 50 de la revue GENESIS, consacré aux manuscrits d'Aragon, le 8 décembre, à l'Ecole des Chartes. 

    Les séminaires de l'ITEM devraient eux, en principe, reprendre à partir du mois de janvier 2021.

    Présentation du numéro 50 de la revue GENESIS consacrée à Aragon, le 8 décembre 2020

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Aperçu du contenu en ligne :

    https://journals.openedition.org/genesis/4936


    votre commentaire
  • Le prochain séminaire de l'Equipe Aragon aura lieu le samedi 1er février 2020 45 rue d'Ulm de 9h45 à 17h en salle Aimé Césaire.

    A l'occasion de la sortie au printemps d'un numéro spécial de la revue Genesis n°50 sur Aragon, Daniel Bougnoux parlera de la nouvelle "Un roman commence sous vos yeux" et je me consacrerai pour ma part à l'important dossier génétique de Je n'ai jamais appris à écrire ou les Incipit.
    Notez bien également que Robert Horville présentera des documents sonores inédits: les enregistrements par Léo Ferré d'essais d'adaptation de poèmes d'Aragon.

    Je présenterai également les Cahiers Aragon n°2, sortis des presses en novembre 2019 !

    Matinée 9h30-12h30: Daniel Bougnoux sur "Un roman commence sous vos yeux", Robert Horville sur les inédits sonores de Léo Ferré.
    Après midi 14h-17h: Luc Vigier sur les Cahiers Aragon et sur les Incipit.


    votre commentaire
  • Parution des Cahiers Aragon n°2 (novembre 2019)En vente dans toutes les bonnes librairies !

    Novembre 2019

    ISBN: 979-10-95977-06-3
    16,5 x 24 cm
    224 pages
    29 euros

    Commandez-le en ligne ici:

    http://editionslescahiers.fr/portfolio/items/cahiers-aragon-n2/

    Sommaire:

    Le numéro deux des Cahiers Aragon se divise en six catégories : ouverture, la poésie, la structure, le temps, le roman, les manuscrits.

    ouverture

    Aragon hypertextuel (Luc Vigier)

    la poésie

    Conversation avec Michel Deguy
    Entre boue et brocart, le Roman inachevé (Daniel Bougnoux)

    la structure

    Conversation avec Laurent Binet
    « Aragon/ Barthes : le roman comme théâtre de la personne »
    (Alain Trouvé)
    La conscience linguistique du roman (Anne Szulmajster-Celniker)

    le temps

    Conversation avec Georges Sebbag
    L’envers du temps (Maryse Vassevière)

    le roman

    Aurélien ou La Seine des images (Luc Vigier)
    La déclaration d’amour dans Aurélien d’Aragon (R. Lancrey-Javal)
    Corps et décors dans la Semaine sainte (Julie Morisson)

    les manuscrits

    Les dédidaces d’Aragon au couple Ristic (Velimir Mladenovic)
    Une rencontre avec Aragon (Robert Horville)
    Lettre du 3 décembre 1969
    Lettre du 10 février 1970

    En fin de volume sont donnés une bibliographie, un index et une présentation des auteurs.

    Ouvrage publié avec le soutien du CNL et de la région Bourgogne Franche-Comté.

     

    Illustrations: Ursula Caruel, Daphné Leylavergne, Pierre-Jean Truchot et Isaac Celnikier.

     
     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires